Makoto San, le quatuor électro inspiré du Japon


22 mars 2024
Crédit : Press Kit

Après deux EPs remarqués, le quatuor Makoto San vient de livrer « MOSO » sur le label Yotanka Records, son tout premier album fusionnant l’artisanale au numérique.  

Basé à Marseille, le groupe se démarque par sa démarche artistique singulière consistant à produire une techno mélodique à partir d’instruments japonais traditionnels, principalement des percussions faites à partir de bambou, dont le Moso en est une variété. 

Un travail audacieux qui fonctionne très bien, une véritable passerelle entre le passé et le futur, l’Asie et l’Europe, la pop et la techno. 

L’album MOSO tout entier fait référence à la pop culture évoquant le fantasme que représente le Japon, pour les enfants des années 90-2000, la preuve avec leur clip Otaké

Au total, 10 titres composent ce premier album, un véritable voyage sensoriel où les rythmiques traditionnelles se mélangent aux sonorités clubs dans une harmonie parfaite. 
Les influences vont et viennent, les couleurs musicales aussi s’inspirant de paysages des quatre coins du monde : de la cumbia minimale en Amérique latine avec Wekomundo au jazz inspiré par l’Arménie avec le pianiste virtuose Yessaï Karapetian dans Saikoto. Ils déchaînent le hip-hop africain avec Temps Volé featuring Uzi Freyja, puis s’immiscent dans les clubs techno de Berlin avec des titres tels que Otaké, Boumbo et Pegaze.

Une expérience résolument électronique que l’on vous invite à découvrir au plus vite en live, d’autant plus que plusieurs dates sont déjà prévues : au Café de la danse à Paris le 17 avril, à l’Espace Julien le 19 avril ou encore au Rockstore de Montpellier le 20 avril

Le lien pour la billetterie est à retrouver sur ce lien